EN IT  

Italie [FR, IT] MicroMega, Visite du CIE de Ponte Galeria par l’eurodéputée Barbara Spinelli dans le cadre de la mobilisation LascateCIEntrare

Traduire en : EN IT
Article posted the

[FR] Le 19 décembre 2014, l’euro-députée GUE/NGL Barbara Spinelli a effectué une visite – annoncée – au Centre d’Identification et d’Expulsion (CIE) de Ponte Galeria (Rome), dans le cadre de la mobilisation LasciateCIEntrare, campagne nationale contre la détention administrative des migrants, et en lien avec « Open Access Now ».

Ci-dessous des extraits, en français, de l’article écrit par Barbara Spinelli suite à sa visite et publié dans MicroMega le 19 décembre 2014 :

L’accès au CIE:

“Le vendredi 19 décembre j’étais là, en mission officielle comme eurodéputée, accompagnée de mon assistante et porte-parole Daniela Padoan et une délégation composée d’amis défenseurs des migrants et de leurs droits. Les responsables de Ponte Galeria avaient le devoir de m’ouvrir les portails, puisque l’accès ne peut être interdit à un parlementaire ni à son assistant(e). Or, depuis le début, j’avais demandé d’entrer avec une délégation, parce que c’est avec elle que j’avais préparé la visite. Seuls sont entrés – en cachette – l’avocate Alessandra Ballerini, Gabriella Guido responsable de la campagne LasciateCIEntrate, et Marta Bonafoni, conseillère régionale de la région Lazio. Les autres sont restés enfermés dehors, dans la rue, sans même que le vice-préfet n’ait donné d’ordre en ce sens. »

La criminalisation des migrants:

“Avant d’entrer dans l’enceinte, je demande aux gardiens : « est-il possible de parler avec eux ? ». « Un moment, les chefs de bande ne sont pas là pour le moment, ils doivent être à la cantine ». « Les chefs de bande ? ». Oui, les  chefs de bande. C’est ainsi que les représentants des détenus sont appelés et décrits. Le lexique de Ponte Galeria est imprégné de mots empruntés au crime, à la délinquance. « De toute façon, nous vous conseillons vivement de ne pas entrer, ils sont très agités. Ils sont dangereux ». Depuis lundi 15 décembre, le centre est entre les mains d’une nouvelle entreprise, l’agence française Gepsa, spécialisée dans l’administration carcérale.”

Les conditions de détention:

« Depuis lundi tout manque dans le CIE: vêtements d’hiver, draps, sous-vêtements, brosses à dents et dentifrice, serviettes pour les femmes. Le nouveau gestionnaire dit que c’est une question de temps et que quelques ‘inconvénients’ majeurs seront réglés. […]Il est interdit aux détenus d’avoir des crayons ou des stylos, pour éviter qu’ils ne les ingèrent et ne finissent en ambulance. Ils ne peuvent pas avoir de papier pour écrire, pour des raisons qu’ils ne parviennent pas à élucider […]. Les responsables démentent, mais tous les détenus avec qui je parle sont exaspérés parce que la nuit, les néons aux plafonds restent allumés sans interruption, et s’endormir est difficile, sinon impossible. D’où un important usage de somnifères. L’administration d’antiépileptiques est aussi récurrente, ou, pour les toxicodépendants, de méthadone. Les tensions montent et s’apaisent comme la marée, et, en fonction, se déploient des forces de l’ordre plus ou moins nombreuses, les matraques bien en vue et des gros pistolets à la ceinture. »

Voir l’article en ligne: http://temi.repubblica.it/micromega-online/il-resoconto-dellon-barbara-spinelli-dal-lager-di-ponte-galeria/

Voir aussi: 

http://www.lastampa.it/2014/12/23/cultura/opinioni/editoriali/i-cie-zoo-per-umani-ma-senza-erba-YpyDfFV82YjUcTaY5ZNHlM/premium.html

http://www.repubblica.it/solidarieta/immigrazione/2014/12/22/news/ponte_galeria_la_guantanamo_italiana_la_situazione_al_cie_di_ponte_galeria_dopo_il_cambio_gestione-103531674/

http://video.repubblica.it/mondo-solidale/ponte-galeria-la-guantanamo-italiana/187341/186244

http://temi.repubblica.it/micromega-online/respinti-dal-cie-di-ponte-galeria-noi-che-volevamo-essere-trattenuti/

http://ilmanifesto.info/ponte-galeria-aprite-quella-gabbia/

http://cartadiroma.waypress.eu/RassegnaStampa/LetturaNL.aspx?dest=fratucello%40arci.it&cod=162014SB2224112001

 

 

Informations

Date(s) of publication: 19/12/2014
Author(s): Barbara Spinelli
Credits: MicroMega