EN IT  

[Migreurop] Aux bords de l’Europe : l’externalisation des politiques migratoires

Traduire en : EN IT
Article posted the

Nouveau rapport du réseau Migreurop sur les conséquences de l’externalisation des frontières par l’UE (2010-2011)

Déjà en 2003, dans le commentaire de sa première carte des “Camps d’étrangers en Europe”, Migreurop soulevait la question de la diversité des dispositifs administratifs visant à regrouper les migrants et invitait à “dépasser la seule référence à l’enfermement et à considérer comme des camps l’ensemble des lieux de mise à distance des étrangers”. La diversité des formes que ceux ci peuvent prendre au nom du contrôle migratoire s’est accrue au point de recouvrir un large éventail.  A côté de la forme classique, de grands centre de détention entourés d’enceintes murées et de barbelés, ont émergé de mutliples camps de fortune, souvent exigus, dispersés entre les régions d’arrivés et de transit des exilés qui se dirigent vers l’Europe. Le caractère inhumain des ces lieux à souvent été dénoncé au cours des dernières années, notamment à l’instar des révoltes de détenus, suicides et incendies criminels  en Belgique, en Grande Bretagne et dans plusieurs grands centres d’internement d’étrangers en attente d’expulsion en Italy (CIE). 

Pour télécharger et lire le rapport, rendez vous sur le site de Migreurop